LE JOURNAL DES ENTREPRISES

 

Ô perles du paradis.

De Tahiti à Brest

 

 La créatrice

 

Nathalie Le Gloahec a créé sa première entreprise en 2005, à Tahiti.

Brestoise d’origine, cette ancienne cadre dans le pétrole offshore avait décidé de tout plaquer pour aller y vivre un an. « Au final, j’y suis resté beaucoup plus longtemps ! ».

Au fil des rencontres, elle se passionne pour les perles de Tahiti. « Elles sont très recherchées car très différentes des autres », explique-t-elle.

Le projet

C’est en 2010 qu’elle décide de revenir à Brest pour continuer son activité de création de bijoux uniques à partir de perles. « Depuis Tahiti, cela devenait compliqué d’exporter vers la France. J’avais assez de contacts pour poursuivre depuis la Métropole », explique-t-elle. Il y a trois ans, la créatrice d’Ô perles du paradis a créé son site internet pour commercialiser les bijoux. « Aujourd’hui, cela représente 80 % de mon chiffre d’affaires de 110.000 euros », indique Nathalie Le Gloahec.

Les perspectives

Avec le développement des ventes par internet, elle fait de moins en moins de salon et son activité augmente de 25 %. « Je suis donc passée en SARL début 2015. Je suis positionnée sur du haut de gamme avec des bijoux uniques et des photos contractuelles sur mon site. Pour l’instant je fais entre 5 et 10 ventes par an à l’international, alors que le site n’est même pas traduit en anglais. C’est l’un des axes de développement », estime-t-elle.

Les aides

De retour de Tahiti Nathalie Le Gloahec a monté seule son entreprise. « Ma seule aide a été d’adhérer au réseau Entreprendre au féminin pour faire face à un certain isolement. J’ai aussi participé au salon Solutic de la CCI de Brest. »

 

Isabelle Jaffré

www.operlesduparadis.com

DÉCEMBRE 2015


avantages fidélité

Cumulez des points fidélités à chaque achat directement convertibles en euros pour vos futures commandes (hors promotions en cours)

+ d'informations

Besoin d'un conseil ?

Notre Foire Aux Questions est à votre disposition, elle vous permettra de consulter les réponses aux questions les plus courantes.